L’ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique à Alger,, a démenti officiellement la condamnation à mort du jeune hacker Algérien, Hamza Bendelladj. Sur son compte Twitter, la diplomate américaine a infirmé cette rumeur, expliquant qu’en aucun cas le hacker Algérien ne pourrait être condamné à la peine de mort. 

ambassadrice USA pirate dz 2

Advertisement

« Hamza Bendelladj a plaidé coupable le 26 juin pour avoir développé, distribué, et contrôlé SpyEye un Cheval de Troie bancaire malicieux. Le verdict aura lieu après quelques mois. Les crimes informatiques ne sont pas des crimes capitaux et ne sont pas punis par la peine de mort », a clairement indiqué madame Joan Polaschik. Il est à souligner que depuis vendredi dernier, l’information faisant état de la condamnation à mort du pirate Hamza Bendelladj a suscité un véritable buzz sur les réseaux sociaux. Elle a également soulevé une vague d’indignation chez les internautes algériens qui avaient réclamé l’intervention du ministère des Affaires Etrangères pour porter secours à ce jeune hacker algérien. La mise au point de l’ambassadrice des Etats-Unis va couper court à toutes ces rumeurs.