Plusieurs centaines de gardes communaux venus de différentes wilayas du pays, observent un sit-in « ouvert » dimanche à la place des Martyrs à Alger, pour revendiquer la régularisation de leur situation socioprofessionnelle, au milieu d’un important dispositif policier, a-t-on constaté. Les protestataires ont annoncé que leur rassemblement ne sera pas levé avant la satisfaction de leurs revendications, transmises dans la matinée à la présidence de la République par une délégation les représentant. Ils réclament notamment une retraite complète pour les promotions des années 1994 à 1997 sans limitation d’âge, une augmentation des salaires de 10.000 DA au minimum, le paiement des heures supplémentaires, l’octroi d’une prime compensatoire des « 17 ans de lutte anti-terroriste accomplis » et la réintégration des éléments radiés après indemnisation des années perdues.

APS