Le député de la wilaya d’Annaba, Baha-Eddine Tliba va incessamment être traduit par ses pairs devant le conseil de discipline du parti. La direction du FLN lui reproche de trop communiquer à travers les médias et d’empiéter sur les prérogatives de la chefferie. En réalité, c’est son initiative visant à créer un comité de soutien à un cinquième mandat pour le président Bouteflika qui irrite.

L’information révélée par El Bilad hier soir confirme le début d’une guerre interne. Après sa dernière sortie médiatique, le très controversé député d’Annaba a provoqué le courroux de la direction de son parti. Tliba est allé jusqu’à citer quelques noms de personnalités politiques de poids, qui se seraient prononcées en faveur de son initiative. Il s’agit notamment Abdelmalek Sellal, Chakib Khelil, Amar Saadani, Saïd Bouhadja et Hamid Grine.

Pour Djamel Ould Abbès, il est urgent de mettre fin aux agissements de Baha-Eddine Tliba. L’initiative de ce dernier serait perçue comme une tentative de le court-circuiter. Dernièrement, des rapports médiatiques ont fait état d’un rappel à l’ordre formulé par la présidence à l’endroit de l’actuel SG du FLN. Ce dernier aurait été sommé de ne plus aborder la question du 5ème mandat. Chose faite puisqu’Ould Abbès refuse tout commentaire à ce sujet.

Baha-Eddine Tliba semble résolu à profiter de cette situation pour s’imposer comme une sorte de locomotive pour le 5ème mandat. Proche de l’ex-SG du parti, Amar Saadani, ce dernier pourrait lancer une nouvelle fronde contre Ould Abbès afin de l’éjecter. Ce dernier semble avoir pris les devant pour contrecarrer ses plans. Désormais, les hostilités sont ouvertes au sein de l’ex-parti unique.

Notez cet article