Le Mouvement Barakat a rendu public, aujourd’hui, un communiqué pour dénoncer la campagne «calomnieuse» dirigée par des intégristes à l’endroit de la militante politique Amira Bouraoui.

C’est un responsable d’un parti salafiste qui a intervenu sur une chaîne de télévision privée, déformant les propos de la militante, pour la traiter de «laïque et n’a aucune religion», en d’autres termes «athée». «Le Mouvement Barakat dénonce la campagne de propagande meurtrière qui vise la militante politique Amira Bouraoui. Cette propagande est l’oeuvre de quelques journalistes qui ont déformé le discours de la militante, et qui ont pris des proportions graves après que le porte-parole d’un courant extrémiste ait indiqué sur les pages d’un quotidien national que Amira Bouraoui est laïque et n’a aucune religion», signale le Mouvement Barakat, qui rappelons-le, a vu le jour lors de la campagne électoral pour la présidentielle d’avril dernier et durant laquelle il s’est opposé à la candidature, pour un quatrième mandat, du président-candidat, Abdelaziz Bouteflika. Pour Barakat :«ce personnage légalise ainsi le meurtre de la militante Amira Bouraoui, comme ce fut le cas dans un précédent passé sanguinaire».

Par ailleurs, «l’Etat algérien est appelé à intervenir pour mettre fin aux agissements de cette personne, qui distribue des cartes de foi comme bon lui semble». «La sécurité des militants relèvent de responsabilité de l’Etat algérien, parmi eux sont qui se sont opposés au quatrième mandat», ajoute encore le mouvement. Ce n’est pas la première fois que les militants de Barakat sont la cible de propos calomnieux de la part de certains médias et intégristes. Amira Bouraoui a subi déjà plusieurs attaques de ce genre, et même son père et sa famille n’ont pas été épargné par ces nervis.

Elyas Nour 

Article précédentCinéma : Iseflan (Sacrifice) du jeune réalisateur Ahmed Mebani primé au Maroc
Article suivantBenyounes : L’Accord d’association Algérie-UE profite plus aux Européens